En visitant, utilisant ce site web et en prenant contact avec le responsable du traitement, vous consentez expressément à ce que nous recueillions et traitions, selon les modalités et principes décrits dans nos politiques de confidentialité, vos données à caractère personnel.

Wibra : une nouvelle cellule est mise en place

COLLEC
TIVES

Le 8 octobre, la faillite de Wibra était prononcée. L’accompagnement des 132 travailleurs et travailleuses vivant en Wallonie sera réalisé par les équipes partenariales des reconversions collectives.

Le 8 octobre, la faillite de Wibra était prononcée. L’accompagnement des 132 travailleurs et travailleuses vivant en Wallonie sera réalisé par les équipes partenariales des reconversions collectives.

Le 8 octobre 2020, le Tribunal de l’entreprise de Gent, division Dendermonde, a prononcé la faillite de la société WIBRA. Cette décision a entraîné le licenciement de 439 travailleuses et travailleurs occupés au sein de l’entreprise.

Pour le SETCA-FGTB, les administrateurs ont une grande responsabilité dans cette faillite : manque d’investissements dans les magasins, dans le personnel, défaut d’anticipation, absence de réserves disponibles pour faire face en cas de périodes difficiles….

Ces manquements plongent dans le désarroi les travailleurs et travailleuses, dont 40 % étaient depuis plus de 30 ans dans cette société. Seule éclaircie dans la grisaille : la reprise de 36 magasins dont 5 en Wallonie.

Le siège social de l’entreprise étant situé en région flamande, c’est le VDAB qui est compétent quant à la gestion du reclassement professionnel des personnes licenciées. Toutefois, étant donné la demande syndicale de mise en place d’une Cellule de reconversion, l’accompagnement des 132 travailleurs et travailleuses vivant en Wallonie sera réalisé par les équipes partenariales des reconversions collectives.

Après avoir obtenu l’accord du Bureau Exécutif du FOREM, la cellule de reconversion a été mise en place le 25 novembre 2020 pour une durée d’un an. Vu la répartition géographique du personnel licenciée, l’accompagnement se déroulera sur la grande majorité des plateformes de reconversion.

Les travailleurs et travailleuses pourront également compter sur leur ancienne déléguée syndicale qui devient leur accompagnatrice sociale pendant 1 an. Une présence et un soutien qui seront déterminants dans la reconversion de ses collègues.