En visitant, utilisant ce site web et en prenant contact avec le responsable du traitement, vous consentez expressément à ce que nous recueillions et traitions, selon les modalités et principes décrits dans nos politiques de confidentialité, vos données à caractère personnel.

Nouvelle cellule dans le Centre  

COLLEC
TIVES

Le 17 juillet 2020, Avery Dennison, entreprise spécialisée dans la transformation de papier et carton située à Soignies, a débuté sa procédure de licenciement collectif. Une cellule a été mise sur pied pour accompagner les 190 travailleuses et travailleurs licenciés.

Le 17 juillet 2020, Avery Dennison, entreprise spécialisée dans la transformation de papier et carton située à Soignies, a débuté sa procédure de licenciement collectif. Une cellule a été mise sur pied pour accompagner les 190 travailleuses et travailleurs licenciés.

Le 17 juillet 2020, Avery Dennison, entreprise spécialisée dans la transformation de papier et carton située à Soignies, a débuté sa procédure de licenciement collectif.  

Ce licenciement concerne 190 travailleuses et travailleurs (70 CDI et 120 CDD) sur un effectif total de 681 personnes. Les raisons avancées pour expliquer cette restructuration étaient une concurrence élevée dans le secteur, des technologies évoluant rapidement et des pressions constantes sur les marges bénéficiaires. Ces éléments ont été amplifiés en raison de la crise du Covid 19.

Suite aux négociations sociales, les organisations syndicales, parmi lesquelles la Centrale générale FGTB, ont demandé la mise en place d’une cellule de reconversion ainsi qu’un budget d’entreprise dédié aux formations pour la reconversion des travailleurs et travailleuses.

Le plan social prévoit également une demande d’abaissement de l’âge du chômage avec complément d’entreprise (RCC, ex-prépension) à 59 ans, ce qui concerne 26 personnes (15 avec le statut « ouvrier » et 11 « employé »).

Plusieurs accompagnateurs ont été désignés par les organisations syndicales. Au niveau de la Centrale générale FGTB, le choix s’est porté sur deux anciens travailleurs et ex-délégués d’entreprise, eux-mêmes également licenciés. Ils ont comme mission d’accompagner leurs collègues pendant toute la durée de la cellule.

Les premiers licenciements ont débuté le 6 novembre 2020. La cellule de reconversion a été activée deux jours plus tard et sera effective pour une durée d’un an. L’accompagnement des travailleurs se déroule sur la plateforme des reconversions collectives, située à La Louvière.